L'asthme chez un chat

L'asthme est une maladie dangereuse qui guette non seulement les humains, mais aussi les animaux. Comment comprendre l’asthme félin et traiter ses manifestations, nous le comprendrons dans l’article.

Qu'est-ce que l'asthme?

L'inflammation des poumons, qui déclenche l'inhalation d'allergènes, provoque des symptômes d'asthme chez le chat. Cette inflammation se produit lorsqu'un animal inhale un allergène. Le corps le reconnaît comme un agent agressif et active le système immunitaire, déclenchant une réaction allergique. Un tel mécanisme réduit les voies respiratoires et entraîne l'accumulation de mucus dans celles-ci. Les symptômes de l'asthme peuvent aller d'une toux légère ou d'une respiration sifflante, à une crise grave semblable aux symptômes humains.

Bien que l’asthme félin n’ait pas de traitement efficace en tant que tel, ses manifestations peuvent être stoppées. Grâce à certaines mesures préventives et à l’utilisation de médicaments spéciaux, il est possible d’empêcher son développement. Pour la meilleure solution au problème, vous devez consulter un vétérinaire qui vous prescrira un plan de traitement individuel, en fonction des résultats de l'examen et de l'analyse.

Description de l'asthme

Comme chez l'homme, chez le chat, l'asthme s'exprime par le rétrécissement des voies bronchiques, ce qui provoque des accès de toux, un essoufflement et une respiration sifflante. Parfois, lors d’une légère crise d’asthme félin, les symptômes peuvent être confondus avec la régurgitation occasionnelle d’une pelote de laine. En outre, le propriétaire de l'animal pourrait penser que quelque chose étouffe un morceau de nourriture.

En règle générale, un chat peut récupérer rapidement après ce type d'attaque et de symptômes pendant une certaine période. Cela donne une raison supplémentaire pour que l'éleveur oublie l'épisode sans rien soupçonner. Cependant, de graves conséquences peuvent survenir et mettre potentiellement la vie en danger pour l'animal. Assurez-vous de l'emmener chez le vétérinaire immédiatement après avoir détecté des symptômes suspects.

Important!La raison de l'examen peut être un signe de problèmes respiratoires.

L'asthme félin s'exprime dans un état de respiration caractérisée par un rétrécissement et une inflammation des voies respiratoires dans les poumons. Cette maladie peut se développer chez un représentant de toute race et de tout sexe. La cause exacte de l'asthme reste inconnue, mais la grande majorité des allergènes ont été impliqués.

Au cours de l'asthme allergique, du mucus se forme dans les voies respiratoires de l'animal, ce qui provoque le gonflement des parois des voies, ce qui réduit la perméabilité à l'air. Cette condition provoque des crampes. Ils peuvent se manifester par une respiration sifflante et un essoufflement, une toux. Sans traitement, comme dans le cas de l'asthme humain, la suffocation et la mort sont possibles.

Causes de la maladie

Le coupable exact d'une telle réaction d'un organisme félin n'a pas été identifié. Cependant, le contact avec des allergènes est la cause la plus courante. L'asthme chez le chat peut être déclenché par divers allergènes, notamment divers aérosols, nettoyants, détergents et cosmétiques. La poussière, la moisissure, la fumée ou le pollen sont également des allergènes communs. Une réaction étendue peut provoquer des parfums et autres substances allergènes pouvant être inhalés.

En outre, des éléments environnementaux tels que le froid, l'humidité et la chaleur peuvent provoquer une crise d'asthme chez le chat. Les facteurs de risque incluent le stress et la surcharge physique. Une affection respiratoire aggravée par une infection bactérienne ou virale peut parfois compliquer les manifestations.

Etapes du développement de la maladie

La gravité des symptômes de la maladie est divisée en 4 catégories: légère, modérée, forte et menaçant le pronostic vital. Au premier stade, la maladie apparaît rarement, sans causer de gêne à l'animal. La deuxième étape est caractérisée par des manifestations plus fréquentes avec des symptômes compliqués. Dans la troisième phase de la maladie, les symptômes interfèrent avec la vie entière de l'animal, provoquant des douleurs. La quatrième étape est la plus dangereuse. Quand il coule, les voies respiratoires sont rétrécies au maximum, à cause du manque d'oxygène, le nez du chat devient bleu et l'état est critique.

Symptômes de l'asthme chez un chat

Les signes d'asthme chez les chats incluent: toux, respiration sifflante, léthargie générale. Sur le fond de difficulté à respirer (l'animal respire souvent par la bouche), l'animal a l'air extrêmement fatigué sans raison apparente.

Important!Les crises d'asthme graves nécessitent nécessairement des soins médicaux d'urgence. Si vous pensez que votre chat a des problèmes respiratoires, contactez immédiatement votre vétérinaire.

Des signes cliniques d’asthme félin peuvent apparaître immédiatement ou se développer lentement sur plusieurs jours, voire plusieurs semaines.. Les signes cliniques bénins peuvent être limités à la toux seule. Certains chats peuvent avoir des problèmes digestifs. Ils ont des vomissements, une perte d'appétit. En règle générale, une crise d’asthme grave chez un chat se traduit visuellement par une respiration bouche rapide. Vous pouvez également remarquer une expansion du cou et des mouvements exagérés de la poitrine, car l'animal a du mal à respirer le plus d'air possible.

Premiers secours

Il n’existe pas de mécanisme unique de traitement de l’asthme; toutefois, en cas d’attaque, son évolution peut être facilitée à l’aide de médicaments spéciaux qui aident à dilater les voies aériennes rétrécies en peu de temps. Cela aide à réduire l’inflammation et facilite la respiration du chat.

Diagnostic et traitement

Les signes cliniques de l'asthme félin peuvent ressembler aux symptômes d'autres maux. Par exemple, maladie cardiaque, bronchite et infections respiratoires. Malheureusement, aucun test ne peut diagnostiquer seul l'asthme félin. Le diagnostic commence souvent par les antécédents médicaux du chat, qui comprennent des épisodes de toux accidentelle, une respiration sifflante ou une défaillance respiratoire. Par conséquent, il est très important de demander l’aide d’une clinique vétérinaire à temps si vous soupçonnez quelque chose et de documenter soigneusement ces visites.

Important!Un vétérinaire écoute les poumons d'un chat avec un stéthoscope. À l’examen, il peut entendre des sifflets et d’autres bruits extérieurs lors de la respiration de l’animal. Dans certains cas, une respiration sifflante et des sons pathologiques dans les poumons peuvent être entendus même sans stéthoscope, il suffit d'écouter.

Une radiographie du poumon d'un chat souffrant d'asthme peut révéler des anomalies typiques de cette maladie. Mais cette procédure ne convient pas à tout le monde. Et le plus souvent, un examen radiologique n'est prescrit par un médecin que si les symptômes de toux, d'étouffement, de respiration sifflante ou d'autres manifestations possibles de l'asthme se répètent dans les yeux. Et comme, au début, la maladie ne peut causer que des crises épisodiques, le médecin peut tout simplement ne pas les attendre, ce qui lui fait perdre un temps précieux.

En traitement, des mesures sont prises pour éliminer les symptômes. Par exemple, il existe des médicaments injectables spéciaux qui aident à dilater les voies respiratoires, ce qui améliore l'état de l'animal. Le traitement dépend de la gravité de chaque épisode. Dans les cas bénins, il est possible d'aider l'animal à la maison. Dans d'autres cas, il est conseillé de se rendre immédiatement dans un établissement médical. Là, des spécialistes qualifiés prendront des mesures pour élargir les chemins restreints, réduire l'inflammation, le stress, pour aider le patient à mieux respirer. L'oxygénothérapie est également souvent nécessaire. L’importance de l’hospitalisation en vue de traitements ultérieurs et d’observations sera notifiée par le vétérinaire traitant en fonction de l’état de l’animal et du niveau de risque potentiel pour la santé.

Ce sera aussi intéressant:

La plupart des chats sont "traités" à la maison. Pour des raisons médicales, vous pouvez garder un chat malade à la maison grâce à des procédures quotidiennes simples pouvant réduire l'incidence des crises d'asthme aiguë. Des médicaments oraux et une thérapie par inhalation sont utilisés pour soulager les symptômes.. Ils peuvent être utilisés quotidiennement ou lorsque la santé se détériore dans des situations de crise aiguës, en fonction de la gravité de la maladie. Tous les chats ne sont pas sujets à la thérapie par inhalation (le masque doit être placé clairement au-dessus du nez et de la bouche). Mais la plupart peuvent s'adapter à de telles manipulations, facilitant ainsi la gestion de leur propre maladie.

Le contrôle des manifestations asthmatiques est assuré par les médicaments suivants. Les corticostéroïdes sont utilisés pour réduire la pneumonie. Ces médicaments peuvent être administrés par injection (depot-medrol) ou par voie orale (prednisone). Le problème avec cette méthode est que le médicament est distribué dans tout le corps, provoquant de nombreux effets secondaires et des problèmes de santé à long terme.

La meilleure option consiste à utiliser des inhalateurs à doseur en combinaison avec une chambre d'aérosol spécialement conçue pour les chats. Ainsi, le médicament entre directement dans les poumons. Les bronchodilatateurs sont également utilisés pour contrer une attaque violente visant à ouvrir les voies respiratoires. Le médicament peut être administré par injection ou par voie orale. Encore une fois, cette méthode affecte tout le corps, ce qui peut nuire à la santé du chat. Heureusement, les bronchodilatateurs peuvent être administrés avec un inhalateur et une chambre d'aérosol.

Les stéroïdes et les bronchodilatateurs peuvent être administrés à l'aide d'un inhalateur dans une chambre d'aérosol appropriée. En fait, il s’agit de l’option la plus efficace car elle administre le médicament directement aux poumons. En règle générale, deux types de médicaments sont utilisés: le corticostéroïde et le bronchodilatateur à l’albutérol.

C'est intéressant!Albuterol peut être administré avec un inhalateur ou un nébuliseur et est un médicament relativement sûr avec des effets secondaires rares.

L'oxygénothérapie à domicile est un traitement utilisé en complément d'un médicament.. Cette espèce nécessite un équipement d'administration d'oxygène pour le chat. L'acupuncture est un bon adjuvant qui peut être utilisé conjointement avec d'autres médicaments et traitements. Il est largement utilisé dans le traitement de l'asthme chez l'homme.

Prévention de l'asthme

Il n’existe aucun moyen connu de prévenir cette maladie car, le plus souvent, les causes de son apparition ne sont pas établies. Cependant, bien que les causes de l’asthme soient inconnues, certains vétérinaires recommandent d’essayer de supprimer les allergènes potentiels de l’environnement de l’animal, tels que la poussière, les aérosols et les sources de fumée. Même les toilettes des chats peuvent constituer une source de poussière allergisante. Heureusement, les marques de litière pour chats peu poussiéreuses sont disponibles dans de nombreux animaleries et points de vente au détail. En outre, l’utilisation d’un purificateur d’air contenant un filtre HEPA peut éliminer complètement les allergènes de l’air.

Fournir à un animal de compagnie une alimentation équilibrée, un régime adapté pour dormir et se reposer, et maintenir le niveau d'activité nécessaire jouent également un rôle. Comme on dit, dans un corps sain, un esprit sain. Affaiblie par une nutrition inadéquate ou d’autres facteurs négatifs, la santé de l’animal ne peut souvent pas faire face à de telles attaques.

Danger pour l'homme

Les chats souffrant d'une maladie telle que l'asthme peuvent être à l'origine de son apparition chez l'homme. Mais cela se produit uniquement parce que le pelage, la salive et l'urine de l'animal peuvent provoquer des réactions allergiques et, partant, l'apparition d'asthme. Cependant, l'asthme lui-même n'est pas transmis d'animal à humain.

Laissez Vos Commentaires