Aardvark (latin: Oryterotherus afer)

Aardvark (en latin: Orysterorus affer) est un animal mammifère, qui est actuellement le seul représentant moderne de l'ordre d'Aardvark (Tubulidentata). D'apparence inhabituelle, le mammifère est également connu sous le nom d'Afrique ou Cape aardvark.

Description de Aardvark

Initialement, les aardvarks avec des caractéristiques structurelles prononcées étaient assignés à la famille des fourmilier. Cependant, au cours des recherches, il a été possible de déterminer clairement que la similarité avec les fourmiliers est très superficielle et résulte d'une évolution convergente.

C'est intéressant! Il existe environ seize sous-espèces d’aardvark, dont une quantité importante est représentée par des spécimens isolés capturés.

À ce jour, l'origine des représentants de l'ordre des auricularis n'a pas été complètement clarifiée et les restes les plus fossiles ont été découverts au Kenya et datent du début du Miocène.

Apparence

Les Aardvarks sont des mammifères étonnants de taille moyenne, ressemblant à un cochon qui a un museau allongé, des oreilles fendues et une forte queue musclée, semblable à la queue d'un kangourou. Aardvark doit son nom à la structure très particulière des molaires, représentée par des tubes de dentine soudés en croissance constante, sans racines ni émail. Un aardvark pour nouveau-né se distingue par la présence de crocs et d'incisives, mais les individus adultes ne disposent que d'une paire d'ankars et de trois molaires sur chaque moitié de la mâchoire. Le nombre total de dents est de deux douzaines de pièces. La langue est longue, avec une viscosité apparente.

La partie olfactive du crâne se caractérise par une forte augmentation, en raison de laquelle l’odorat est l’un des sentiments les plus puissants et les plus développés de l’animal. À l'intérieur du museau de l'aardvark, il y a un labyrinthe particulier, représenté par une douzaine d'os fins, qui ne caractérise pas d'autres espèces de mammifères.

La longueur moyenne du corps d'un individu mature est d'un mètre et demi et la queue d'environ un demi-mètre. En règle générale, la hauteur de l'animal dans les épaules ne dépasse pas 65 cm, le poids de l'aard varicelle varie jusqu'à 65 kg, mais on trouve également des individus plus grands. Dans ce cas, la femelle est toujours un peu plus petite que le mâle.

Le corps de l'aardvark est recouvert d'une peau épaisse, qui a des cheveux clairsemés et protecteurs, de couleur brun jaunâtre. Sur le visage et la queue, les poils ont une couleur blanchâtre ou rosâtre, et sur les membres des cheveux, en règle générale, plus foncés. Une tubulure allongée, avec un «patch» cartilagineux et des narines arrondies du museau, ainsi que des oreilles en forme de tube et assez longues sont particulièrement remarquées.

Les extrémités de l'aardvark sont puissantes et bien développées, adaptées pour creuser et briser les termites.. Les doigts se terminent par de fortes griffes en forme de sabot. Les femelles sont caractérisées par la présence de deux paires de mamelons et d'un double utérus (Utærus duplech).

Caractère et style de vie

Un mammifère mène un mode de vie plutôt secret et principalement solitaire. Par conséquent, un tel animal préfère rester assis dans son trou. Pour se procurer de la nourriture, l'aardvark ne quitte le refuge que la nuit, mais dès le premier danger, il y retourne immédiatement ou tente de creuser le sol.

Un animal lent et plutôt maladroit pour se protéger préfère utiliser des pattes puissantes et une queue puissante. L'un des principaux avantages d'un mammifère inhabituel est sa capacité à nager à merveille.

Important! Les aardvars sont apparemment des animaux territoriaux, et la superficie type du territoire fourrager d'un tel mammifère peut occuper 2 à 4,7 km 2.

Le terrier auriculaire standard est un parcours habituel de deux mètres, et le repaire de nidification est plus profond et plus long, comporte plusieurs sorties et se termine par une chambre assez spacieuse sans literie. Parfois, les Aardvarks peuvent occuper de vieux termites vides et, si nécessaire, aménager des terriers temporaires pour le repos de jour. Le terrier d'Aardvark est souvent utilisé comme refuge par de nombreux animaux, notamment les chacals et les hyènes, le cap Daman et le porc-épic, la mangouste, les reptiles et les oiseaux, ainsi que les chauves-souris.

Combien de aardvarks vivent

Malgré le secret, il a été possible d’établir que la durée de vie de l’aardvark dans la nature dépasse rarement dix-huit ans et, si elle est correctement gardée en captivité, un mammifère peut vivre un quart de siècle.

Habitat, habitat

À l'état sauvage, les membres de la classe des mammifères et de la famille des légines vivent en Afrique, où ils sont presque omniprésents au sud du désert du Sahara, à l'exception de la jungle impénétrable en Afrique centrale.

Les Aardvarks vivent dans une variété de paysages, mais évitent les zones de forêt ombrophile dense en Afrique équatoriale et les zones marécageuses. Un tel animal n'est pas du tout adapté à la vie dans les zones où les sols pierreux sont impropres à la construction de trous. Dans les zones montagneuses, le mammifère ne se rencontre pas à plus de deux mille mètres. Les aardvars sont préférés.

Régime Aardvark

Aardvark va chercher de la nourriture seulement après le coucher du soleil. Le régime habituel du seul représentant moderne appartenant à l'ordre de l'Aardvark est principalement représenté par les fourmis et les termites. Parfois, l'alimentation d'un mammifère peut inclure des larves de toutes sortes de coléoptères, criquets et autres orthoptères, et parfois un animal aussi inhabituel mange des champignons, se régale de fruits et de baies.

L’alimentation quotidienne moyenne d’un adulte à l’état sauvage peut comprendre environ 50 000 insectes. La langue d'un aardvark adulte est très similaire à celle d'un organe de fourmilier similaire: elle est longue et peut dépasser de la cavité buccale d'un quart de mètre. Le revêtement spécial de la langue avec de la salive collante et son extrême mobilité facilitent grandement le processus d'alimentation de toutes sortes d'insectes, même les plus petits.

Important! Gardé en captivité, le régime d’Aardvark comprend de la viande, des œufs, du lait et des céréales, complétés de suppléments de vitamines et de minéraux.

Les Aardvarks sont actuellement le seul animal mammifère activement impliqué dans la distribution du matériel de semence de concombres appartenant à la famille des citrouilles. Les fruits complètement mûrs sont assez facilement déterrés par un écorce de feu dans des couches relativement profondes de la terre. Apparemment, c’est précisément cette capacité que l’animal doit à son nom, qui se traduit par «cochon de terre».

Elevage et progéniture

La période de reproduction des animaux mammifères correspond à une période différente, qui dépend directement des conditions météorologiques et climatiques de l'habitat de ces représentants de l'espèce Aardvark. Certains «cochons de terre» sexuellement matures jouent au printemps, alors que d'autres jouent exclusivement avec le début de l'automne. Selon de nombreuses observations de scientifiques, tous les aardvars n'appartiennent pas à la catégorie des mammifères monogames.

La grossesse qui survient à la suite de l'accouplement d'une femme et d'un homme mûr dure en général un peu moins de sept mois. La femelle aardvark, quel que soit son âge, ainsi que les caractéristiques de la sous-espèce, ne donne naissance qu'à un petit, mais dans des cas exceptionnels, une paire de bébés peut naître.

La longueur des aardvarks nouveau-nés ne dépasse pas le plus souvent 53-55 cm et le poids d'un tel bébé est d'environ deux kilogrammes. Au début, les petits sont nourris au lait maternel. Le plus souvent, cette méthode de nutrition reste pertinente jusqu'à l'âge de quatre mois.

C'est intéressant! Les petits aardvarks ne commencent à quitter le trou parent qu'après avoir atteint l'âge de deux semaines.

À partir de ce moment, la femelle commence progressivement à entraîner sa progéniture aux règles de la recherche de nourriture, ainsi qu’aux méthodes de base de la survie à l’état sauvage. Même au cours de l'allaitement au lait maternel, les petits animaux sont nécessairement nourris avec des fourmis.

Dès que les enfants de l'aardvark ont ​​six mois, les animaux adultes commencent à apprendre progressivement à creuser eux-mêmes les «trous d'entraînement», mais ils continuent à vivre avec la femelle dans le «trou parent» à ce moment-là. Ce n'est qu'à l'âge d'un an que les jeunes animaux deviendront complètement semblables aux adultes, mais que ces animaux atteindront la puberté plus près de deux ans.

Ennemis naturels

Les Aardvarks, en raison de leur maladresse et de leur lenteur, peuvent devenir une proie abordable pour des ennemis prédateurs naturels tels que les lions, les guépards, les pythons et les chiens hyénoïdes. Le moindre bruissement ou suspicion de danger amène l’animal à se cacher dans un trou ou à s’enterrer. Si nécessaire, les aardvarks peuvent se défendre avec des pattes avant puissantes ou une queue musclée. Les humains et les hyènes tachetées sont les principaux ennemis de l'aardvark. Les jeunes pousses peuvent devenir des proies pour le python.

C'est intéressant!Le plus souvent, les aardvarks ronflent bruyamment ou grognent doucement, mais dans des conditions de grande frayeur, le mammifère émet un cri caractéristique et très particulier.

Statut de la population et des espèces

Les aardvars sont chassés pour leur viande qui, avec son goût, ressemble au porc, ainsi que pour obtenir des peaux durables. Il est supposé que la capture et le piégeage non autorisés de ces animaux entraînent une diminution progressive du nombre total d'animaux et, dans certaines régions agricoles, un tel mammifère est presque complètement exterminé. Les aardvarks sont actuellement inscrits à l'annexe II de la CITES.

Regarde la vidéo: Aardvark Israel Fall Semester 2018 (Février 2020).

Laissez Vos Commentaires